Tout savoir sur la respiration : analyses et techniques avancées

Le premier article de présentation de cet ouvrage avait pour vocation de planter le décor et de passer à différents exercices pour prendre la mesure de nos capacités respiratoires. Je propose de poursuivre notre progression dans la découverte de ce livre et d’aborder des notions un peu plus complexes sur le sujet de la respiration.

Les « quatre saisons » du souffle

Dans l’article précédent était évoqué la respiration à travers différents exercices géométriques, et notamment la respiration en carré. C’est cette dernière que l’auteur va détailler. Ce point touche plus particulièrement le thérapeute mais rien ne nous interdit de nous auto-évaluer.

Tout d’abord, chaque temps respiratoire symbolise une saison :

  • l’inspiration le printemps,
  • l’apnée poumons pleins l’été,
  • l’expiration l’automne,
  • et l’apnée poumons vides l’hivers.

À chacune de ces phases, l’auteur nous détail son fonctionnement physiologique mais aussi à quoi cela correspond au niveau psychologique, des symboles ésotériques, de la correspondance énergétique et respiratoires planétaires, des signes astrologiques et même de l’archange évoqué afin d’être le plus complet possible. S’en suit une multitude de conseils pour un thérapeute qui voudra observer une personne faisant un tel bilan respiratoire. De ce bilan, il sera possible de définir les phases respiratoires dominantes, dans lesquels nous sommes le plus à l’aise, des phases respiratoires plus timides ou plus difficiles à mettre en place. La suite va donc s’attarder sur des profils pour lesquels il y aura des repérages respiratoires, un portrait type de la personnalité qui y correspond, les pathologies possibles en lien avec ce profil, les accompagnements psychocorporels qu’il est possible de mettre en place ainsi que d’autres activités complémentaires souhaitables. Ces profils que l’auteur nomme « Caricatures » sont les suivants :

  • Hypo printemps
  • Hyper printemps
  • Hypo été
  • Hyper été
  • Hypo automne
  • Hyper automne
  • Hypo hivers
  • Hyper hivers

Quoiqu’il en soit, la pratique de la respiration en carré pourra se faire de façon progressive, toujours en fonction de notre confort respiratoire, en augmentant la durée de chaque temps respiratoire jusqu’à 15 secondes chaque, ce qui correspond à une respiration complète par minute tout de même !

Il est possible aussi d’associer des formules à chaque temps respiratoire afin de mieux les vivres en conscience. L’auteur nous propose un choix de formules à chaque temps respiratoires qui peuvent être adoptées en toute liberté et en fonction de nos croyances et de nos convictions.

Ce qui suit est une approche globale de ce souffle des 4 saisons qui sera abordée afin de définir ses apports sur le plan physiologique, énergétique, émotionnel, mental et spirituel pour être le plus exhaustif possible.

À ce stade, l’auteur aborde la notion de « petit souffle », notre respiration, et de « grand souffle » qui est la respiration au niveau universel et matriciel. Il nous invite ainsi à approfondir notre respiration dans le but d’une amélioration de notre personnalité sur le plan physique, émotionnel et mental.

 « Les souffles » et la pensée chinoise

Ce court chapitre est l’occasion pour l’auteur de présenter la vision chinoise de la respiration et ainsi de pratiquer une respiration des 6 souffles et sons de l’école taoïste à des fins aussi bien prophylactiques que curatives. Nous rentrons ainsi dans la pratique de Qi gong où chaque souffle se rapporte à des organes en particulier.

La boîte à outils s’étoffe

La suite propose un grand nombre d’exercices respiratoires avancés mais aussi des techniques pour entretenir nos voix respiratoires et maintenir une bonne hygiène de vie de façon générale.

Pêle-mêle, nous pouvons effectuer une respiration alternée, apprendre à contracter correctement les muscles du périnée ainsi qu’à contracter la gorge. Il est donnée des conseils d’hygiène nasale. Des exercices respiratoires sont détaillés pour purifier le crâne. Le soufflet du forgeron est aussi un exercice puissant tout comme la « respiration de l’immortalité » ainsi que celle de la tortue, du cerf et de la grue. L’importance du souffle au moment des repas est aussi détaillé comme son importance au moment de l’endormissement. Le chapitre se clôt par l’exercice de la « cohérence cardiaque » que j’avais évoqué dans un article précédent.

Vers des techniques subtiles

Ce chapitre s’oriente vers une démarche thérapeutique là encore.

Nous abordons la notion de voyage conscient du souffle dans le corps, autrement appelé prâna vidya en Inde. Dans les grandes lignes, ça consiste à diriger l’énergie en lien avec notre respiration vers un organe, une fonction, une partie du corps ou à l’extérioriser du corps. Ce travail en conscience peut permettre de soigner par exemple, mais demande des connaissances (anatomie, physiologie, méridiens, chakras, …) et un certain entraînement (maîtrise de Ujjaï, concentration soutenue, …).

Il découle du prâna vidya 4 formes de magnétisme (ou pratique énergétique) permettant d’effectuer des soins ciblés sur le corps ou la partie à traiter (magnétisme « minéral »), en se positionnant au niveau du coeur ou du plexus solaire (magnétisme « animal » ou « astral »), en travaillant à distance (magnétisme « mental ») ou à travers une prière ou une invocation (magnétisme « spirituel »).

Pour se faire, l’auteur nous détaille les différents souffles (ou « Vents », encore appelés « Vayus » en médecine tibétaine) nécessaires à connaître si l’on veut travailler dans le champ énergétique. Ils sont au nombre de 5 et sont à eux seuls une source de travail importante avant d’en maîtriser toutes les subtilités.

La suite propose des applications de ces vents pour des cas concrets du quotidien : dans les transports en commun, pour ses repas, pour la détox, pour la revitalisation, pour le réveil, pour le coucher, pour magnétiser ses repas …

Les diathèses respiratoires d’Alain Jamet

Alain Jamet à mis en avant un concept qui pourrait se résumer par : notre respiration détermine ce que nous sommes. Notre façon de respirer défini en quelques sortes notre façon de vivre, et les éventuelles difficultés que nous pouvons rencontrer durant notre existence y est liée. On peut définir des personnalités types et ainsi souligner les caractéristiques respiratoires dominantes d’un individu. Comme dans les diathèses de Ménétrier, notre profil déterminé permettra de corriger nos difficultés en adoptant les bons exercices de relaxation et de respiration, là où les diathèses de Ménétrier orientaient ses soins vers la prise d’oligoéléments.

Alain Jamet a défini 7 grands types de diathèse dont le dernier type correspond à un profil idéal … Un objectif à atteindre ?

S’ensuit des points de repère et des observations pour bien cerner les diathèses dominantes chez un individu avec des exercices correctifs correspondants.

Au niveau du matériel

Il est possible de s’équiper d’ustensiles afin de faciliter le travail respiratoire. Il peut s’agir d’un simple écarteur de narines, d’un ioniseur d’air, d’un aérosol aromatique, ou encore d’un « bol d’air Jacquier », de l’appareil de Plent ou du respirateur de Frolov. L’auteur évoque aussi la méthode de la Relaxation Respiration et Rééducation respiratoire Intégrée (RRRI) pour clore ce chapitre.

Quelques exemples d'équipements
Quelques exemples d’équipements

Vers de nouveaux horizons

De nouveaux exercices ont étoffé notre catalogue de techniques respiratoires depuis la première partie de présentation de cet ouvrage. Il est ainsi tout à fait possible de pousser plus loin le défi des 30 jours afin de découvrir ces nouvelles techniques en pratiquant matin et soir chaque jour. C’est aussi l’occasion de s’arrêter sur certaines techniques plus difficiles à mettre en place et de faire un travail régulier sur ces dernières. Certaines notions vont demander une aide extérieur, à travers un professeur ou un ouvrage spécifique car leur complexité le nécessite. A nous d’explorer, à notre rythme respiratoire, ces nombreuses possibilités.

📚

« La respiration est le berceau du rythme. », Rainer Maria Rilke

Un commentaire sur “Tout savoir sur la respiration : analyses et techniques avancées

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s