Les huiles essentielles en pratique

Lors de deux précédents articles, j’exposais les bases à connaître sur les essences ainsi que les nombreuses propriétés qu’elles peuvent avoir.

L’objet de cet article est de donner quelques exemples sur l’usage des huiles essentielles (HE) les plus communes afin d’avoir une petite idée de ce que nous avons à notre disposition avec toutes les précautions que l’on se doit de prendre.

Généralités sur les essences

Les HE se divisent en deux catégories :

  • les essences hydrocarburées constitue la catégorie des essences les plus nombreuses. Elles sont riches en terpènes.
  • les essences sulfurées qui comprennent les crucifères et les liliacées.

De nombreuses essences sont des mélanges d’hydrocarbures et de substances oxygénées, et on y trouve la plupart des fonctions chimiques des matières organiques : carbures hydrogène ou terpènes, alcools, aldéhydes, esters, cétones et phénols.

Ces HE sont solubles dans l’alcool, l’éther, les huiles fixes et pratiquement insolubles dans l’eau. Leur point d’ébullition varie de 160 à 240°C sous pression normale et leur densité de 0,759 à 1,096.

Elles dissolvent les graisses, l’iode, le soufre, le phosphore. Elles réduisent certains sels.

L’action des HE dans sa totalité est plus active que ses constituants séparés.

Basilic

Nom latin : Ocymum basilicum
Famille : labiée

Autres dénominations : oranger des savetiers, herbe royale, basilic romain, pistou.

Les principaux constituants connus :

  • ocimène
  • linalol
  • estragol
  • méthyl-chavicol
  • cinéol
  • engénol
  • pinène
  • camphre

Parties utilisées et période de récolte :

  • feuilles : de l’été à l’automne.

Actions physiologiques sur :

  • le système nerveux
  • le système endocrinien
  • le système digestif
  • l’activité cérébro-spinale

Propriétés thérapeutiques

  • tonique
  • antispasmodique
  • stomachique
  • antiseptique intestinal
  • emménagogue

Symptômes et maladies

  • asthénie nerveuse
  • angoisses
  • spasmes gastriques
  • digestion difficile
  • infections intestinales
  • vertiges
  • migraines
  • rhinites

Mode d’emploi

Usage interne : 3 ou 4 gouttes dans 1 cuillerée d’huile alimentaire 2 à 3 fois/jour.

Usage externe : 15 à 20% dans de l’huile alimentaire :

  • en compresses : engorgement et congestion des seins
  • en bain de bouche : aphtes et gingivites
  • mélange antispasmodique : 3 gouttes HE basilic + 3 gouttes HE marjolaine, après le repas dans une cuillerée à café d’huile.

Précautions :
– Déconseillée pour la femme enceinte.
– l’HE de basilic est proscrit en inhalation.

Camomille romaine

Nom latin : Anthemis nobilis
Famille : composée

Autres dénominations : camomille noble, anthémisodorant, camomille, camomille odorante.

Principaux constituants connus :

  • éther angélique et isobutyrique
  • anthémène
  • camphre spécial
  • sesquiterpènes
  • azutène
  • artémol
  • pinocarvone
  • coumarines
  • catéchol
  • flavonoïdes

Parties utilisées et période de récolte :

  • fleurs : en été

Actions physiologiques sur :

  • la peau
  • le système nerveux
  • le système immunitaire
  • le système lymphatique

Propriétés thérapeutiques

Usage interne :

  • tonique
  • antispasmodique
  • antalgique
  • sédative
  • stimulante gastrique
  • digestive
  • vermifuge
  • antianémique
  • emménagogue
  • fébrifuge
  • sudorifique
  • cholagogue
  • bactéricide

Usage externe :

  • antinévralgique
  • antiphlogistique
  • cicatrisante

Symptômes et maladies

Usage interne :

  • migraine
  • névralgie
  • ulcère d’estomac
  • insomnie
  • inappétence
  • vertige
  • anémie
  • dépression nerveuse et crises nerveuses
  • douleurs lombaires

Usage externe :

  • conjonctivite
  • dermatose inflammatoire
  • brûlure
  • douleurs rhumatismales et goutteuses

Mode d’emploi

Usage interne : 2 à 4 gouttes dans une cuillerée à café d’huile alimentaire 2 à 4 fois/jour.

Usage externe : 1 goutte HE dans 100 ml d’huile alimentaire :

  • en compresses : pour inflammation des paupières et friction de la paupière pour conjonctivite
  • en solution : dans l’huile pour les plaies et ulcères externes

Précautions : cette essence est incompatible avec le quinquina, les tanins, les sels d’argent.

Cannelle de Ceylan

Nom latin : Cinnamomum zeylanicum
Famille : lauracée

Principaux constituants connus :

  • aldéhyde cinnamique
  • eugénol
  • caryophylène
  • phéllandrène
  • cymène
  • linalol
  • alcools terpènine
  • méthylamylcétone
  • furfurol
  • benzoate de benzyle
  • safrol

Parties utilisées :

  • feuilles et écorces

Actions physiologiques sur :

  • le système circulatoire
  • le système respiratoire
  • le système cardiaque
  • le système endocrinien

Propriétés thérapeutiques

  • stimulante de la circulation du coeur et des poumons
  • euphotique et stomachique
  • antiseptique
  • carminative
  • vermifuge
  • antispasmodique
  • hémostatique
  • emménagogue

Symptômes et maladies

Usage interne :

  • affection pulmonaire
  • affection intestinale
  • fièvre épidémique
  • asthénie grippale
  • digestion lente
  • parasites intestinaux
  • diarrhée

Usage externe :

  • piqûres de guêpe
  • morsures de serpent

Mode d’emploi

Usage interne : 2 à 10 gouttes/jour diluées dans une huile alimentaire.

Usage externe :

  • en inhalation : 2 à 3 gouttes dans un bol d’eau chaude en association avec d’autres HE : pin, eucalyptus, citron, etc.

Précautions :
– déconseillée pour les femmes enceintes
– à dose élevée, l’HE de cannelle est irritante et convulsivante
– l’HE de cannelle de Ceylan utilisée seule est proscrite en inhalation
.

Citron

Nom latin : citrus limonum
Famille : rutacée

Autre dénomination : limonier

Principaux constituants connus :

  • limonène
  • citral
  • citronellol
  • coumarines
  • flavones
  • imotricine
  • diosmine
  • pinène
  • phallandrène
  • linalol
  • acétates de linalyle et de géranyl
  • aldéhydes
  • camphre de citron

Parties utilisées :

  • peau du fruit : automne, hiver, printemps

Actions physiologiques sur :

  • les fonctions hépato-biliaires
  • les systèmes circulatoires : sanguin et lymphatique
  • les systèmes nerveux et sympathique

Propriétés thérapeutiques

  • bactéricide
  • antiseptique
  • rafraîchissante
  • fébrifuge
  • tonique du système nerveux
  • tonicardiaque
  • diurétique
  • antirhumatismale
  • antiseptique
  • antitoxique

Symptômes et maladies

Usage interne :

  • infections diverses
  • maladies infectieuses
  • états fiévreux
  • prévention des épidémies
  • inappétence
  • rhumatismes
  • ulcères d’estomac
  • phlébite
  • grippe
  • céphallée
  • rhume
  • verrue
  • furoncle

Mode d’emploi

Usage interne : 5 à 10 gouttes d’HE en solution dans un peu d’huile alimentaire.

Usage externe :

  • lavage des plaies
  • gargarismes
  • soins de la peau et massage tonifiant

Précautions : l’HE de citron est photosensibilisante. Aussi, il est déconseillé de s’exposer au soleil après application de risque de voir apparaître des tâches indélébiles ou des brûlures sur la peau.

Estragon

Nom latin : Artemisia dracussculus
Famille : synanthérée

Autre dénomination : herbe au dragon

Principaux constituants connus :

  • estragol
  • cymène
  • phélandrène
  • acétate de linolyde
  • aldéhydes

Parties utilisées et période de récolte :

  • plante entière : été – automne

Actions physiologiques sur :

  • le système digestif

Propriétés thérapeutiques

  • stimulante générale et digestives
  • apéritive
  • stomachique
  • sudorifique
  • antispasmodique
  • carminative
  • antiseptique interne
  • emménagogue
  • vermifuge

Symptômes et maladies

  • dyspepsies
  • gastrologies
  • dysménorrhées

Mode d’emploi

Usage interne : 3 à 5 gouttes dans 1 cuillerée à café d’huile alimentaire 3 à 4 fois/jour.

Précautions : déconseillée pour les femmes enceintes

Eucalyptus

Nom latin : Eucalyptus globus
Famille : myrtacée

Autres dénominations : eucalyptus globuleux, arbre à la fièvre, gommier bleu de Tasmanie.

Principaux constituants connus :

  • eucalyptol
  • phellandrène
  • pinène
  • aromaderdrène
  • endesmol
  • camphène
  • aldéhydes valérique
  • butyrique et caproïque
  • alcools éthylique et amylique

Parties utilisées et période de récolte :

  • feuilles des rameaux âgés : juin à octobre

Actions physiologiques sur :

  • les voies respiratoires
  • les voies urinaires

Propriétés thérapeutiques

Usage interne :

  • antiseptique général
  • hypoglycémiant
  • antirhumatismale
  • fébrifuge
  • stimulante

Usage externe :

  • bactéricide
  • cicatrisante
  • préventive des affections contagieuses et pulmonaires

Symptômes et maladies

Usage interne :

  • affection des voies respiratoires
  • bronchite aiguë
  • grippe
  • asthme
  • affection des voies urinaires
  • migraine

Usage externe :

  • plaie
  • brûlure
  • affection pulmonaire
  • grippe
  • sinusite

Mode d’emploi

Usage interne : 5 à 20 gouttes, 2 à 3 fois/jour à diluer dans de l’huile alimentaire (52 gouttes au gramme)

Usage externe :

  • en inhalation : quelques gouttes d’HE pure en association avec niaouli, myrrhe, pin, etc.
  • en friction : pure ou diluée contre les douleurs rhumatismales

Genévrier

Nom latin : Juniperus communis
Famille : cupressacée

Autres dénominations : genèvre, pètron

Principaux constituants connus :

  • Cadinène
  • pinène
  • camphène
  • bornéol et isobornéol
  • terponéol
  • acide terpénique
  • camphre de genièvre

Parties utilisées et période de récolte :

  • baies : automne

Actions physiologiques sur :

  • le système digestif
  • le système nerveux
  • les voies urinaires

Propriétés thérapeutiques

Usage interne :

  • tonique
  • antiseptique pulmonaire
  • digestif
  • stomachique
  • diurétique
  • antirhumatismale
  • emménagogue
  • soporifique

Usage externe :

  • dépurative
  • antiseptique
  • cicatrisante

Symptômes et maladies

Usage interne :

  • affection des voies urinaires
  • cystite
  • albuminurie
  • oligurie
  • goutte
  • rhumatismes
  • diabète

Usage externe :

  • eczéma suintant
  • acné
  • névralgies dentaires

Mode d’emploi

Usage interne : 0,10 à 0,20 g par jour à diluer dans une huile alimentaire, 2 à 3 fois/jour.

Usage externe :

  • en dilution : dans un produit pour le bain contre les rhumatismes et la mauvaise circulation
  • en bain de bouche : contre les névralgies dentaires.

Précautions : cet HE est proscrite en cas d’inflammation aiguë des reins et pour les femmes enceintes.

Gingembre

Nom latin : Zingiber officinalis
Famille : zingibéracées

Principaux constituants connus :

  • gingénol
  • zingibérène
  • camphérie
  • citrol
  • chavicol
  • esters acétique et caprylique
  • résine

Parties utilisées et période de récolte :

  • rhizome : quand les fleurs sont fanées.

Actions physiologiques sur :

  • la peau
  • le système immunitaire

Propriétés thérapeutiques

Usage interne :

  • apéritive
  • stomachique
  • carminative
  • antiseptique
  • stimulante
  • tonique
  • fébrifuge

Usage externe :

  • antalgique
  • ophtalmique

Symptômes et maladies

Usage interne :

  • inappétence
  • digestion difficile
  • diarrhée

Usage externe :

  • angine
  • cataracte

Mode d’emploi

Usage interne : 2 à 4 gouttes dans une huile alimentaire 3 fois/jour avant les repas.

Usage externe :

  • en liniment (liquide huileux): avec HE d’origan et HE de romarin pour les douleurs rhumatismales
  • en eau gargarisme : pour les angines, 10 à 15 gouttes HE dans l’eau
  • en bain tonique : stimulant : 20 à 30 gouttes.

Lavande

Nom latin : Lavandula officinalis
Famille : labiée

Autres dénominations : lavande vraie, faux nord, garde-robe, lavande femelle.

Principaux constituants connus :

  • éthers de linalyle et de géranyle
  • géraniol
  • linalol
  • cinélol
  • ocimène
  • limonène
  • caryophyllène
  • dipentène
  • camphrène
  • éthers butyrique et valetrianique
  • coumarine

Parties utilisées et période de récolte :

  • fleurs : au tout début de la floraison

Actions physiologiques sur :

  • le système nerveux central
  • le système digestif
  • les fonctions circulatoires

Propriétés thérapeutiques

Usage interne :

  • analgésique
  • antispasmodique
  • antiseptique
  • bactéricide
  • cholagogue
  • cholérétique
  • diurétique
  • sudorifique
  • tonique
  • tonicardiaque
  • antirhumatismal
  • anti migraineux
  • vermifuge
  • emménagogue
  • hypotenseur
  • anti-allergique

Usage externe :

  • bactéricide
  • antiseptique
  • parasiticide
  • régulatrice du système nerveux
  • cicatrisante

Symptômes et maladies

Usage interne :

  • léthargie
  • neurasthénie
  • irritabilité
  • spasmes
  • insomnies
  • oligurie
  • rhumatismes
  • grippe
  • bronchite
  • vertiges

Usage externe :

  • plaie
  • eczéma chronique
  • brûlure
  • acné
  • engelures

Mode d’emploi

Usage interne : 3 à 6 gouttes en solution dans un peu d’huile alimentaire 2 à 3 fois/jour.

Usage externe :

  • pure ou diluée : en applications quotidiennes, pour la cicatrisation et la régénération des tissus cutanés, dans le pansement des plaies accidentelles ou chirurgicales.
  • en friction : contre les douleurs rhumatismales et les rhumatismes chroniques.
  • en gargarisme : quelques gouttes dans un litre d’eau.

Précautions : la lavande est excitante à dose élevée.

Marjolaine

Nom latin : Origanum majorana
Famille : labiée

Autres dénominations : thym de berger, grand origan, marjolaine à coquilles

Principaux constituants connus :

  • phénols
  • pinène
  • terpinéol
  • cinéol
  • sabinène
  • cymène
  • camphre
  • bornéol

Parties utilisées et période de récolte :

  • sommités fleuries : en été

Actions physiologiques sur :

  • le système sympathique
  • le système parasympathique
  • les intestins

Propriétés thérapeutiques

Usage interne :

  • antispasmodique
  • vaso-dilatrice artériel
  • carminative
  • expectorante
  • digestive
  • sédative
  • hypnogène

Usage externe :

  • vulnéraire
  • fortifiante
  • antalgique

Symptômes et maladies

Usage interne :

  • anxiété
  • spasmes digestifs et respiratoires
  • insomnies
  • migraines

Usage externe :

  • asthénie
  • névralgies rhumatismales

Mode d’emploi

Usage interne : 5 à 6 gouttes en solution huileuse, 4 à 5 fois/jour.

Usage externe :

  • en inhalation : quelques gouttes sur un mouchoir
  • en frictions : pommade contenant 1 à 2% d’HE ou avec de l’HE dans une huile végétale.

Menthe

Nom latin : Mentha piperata
Famille : labiée

Autre dénomination : menthe anglaise

Principaux constituants connus :

  • menthol
  • carvone
  • cinéol
  • thymol
  • pinène
  • limonène
  • menthène
  • phellandrène
  • aldéhyde
  • acide acétique et valérianique

Parties utilisées et période de récolte :

  • feuilles et sommités fleuries : à l’apparition des fleurs en plein été.

Actions physiologiques sur :

  • le système nerveux
  • le système digestif

Propriétés thérapeutiques

Usage interne :

  • stimulante du système nerveux
  • stomachique
  • antispasmodique
  • carminative
  • antiseptique
  • analgésique
  • emménagogue
  • expectorante
  • vermifuge

Usage externe :

  • antiseptique
  • parasiticide
  • antispasmodique
  • antalgique

Symptômes et maladies

Usage interne :

  • fatigue générale
  • atonie digestive
  • spasmes gastriques et coliques
  • diarrhée
  • migraine
  • asthme
  • bronchite chronique

Usage externe :

  • névralgies dentaires
  • sinusite

Mode d’emploi

Usage interne :

  • 2 à 10 gouttes, 2 fois par jour
  • 2 à 5 gouttes : plusieurs fois par jour, dose moyenne : 0,05 à 0,30 g/j.

Usage externe :

  • en inhalation : bronchite, sinusite

Précautions : déconseilles aux femmes qui allaitent.

Romarin

Nom latin : Rosmarinus offcinalis
Famille : labiée

Autres dénominations : essencier, herbes aux couronnes, herbe des troubadours, rose marine

Principaux constituants connus :

  • pinène
  • camphène
  • bornéol
  • camphres
  • cinéol

Parties utilisées et périodes de récolte :

  • feuilles : printemps et été

Actions physiologiques sur :

  • le coeur
  • les glandes endocriniennes
  • le système digestif
  • le système nerveux

Propriétés thérapeutiques

Usage interne :

  • stimulation générale
  • cardio-tonique
  • stomachique
  • antiseptique pulmonaire
  • antidiarrhéique
  • carminative
  • antirhumatismal
  • antinévralgique
  • emménagogue
  • diurétique

Usage externe :

  • cicatrisante
  • résolutive
  • parasiticide

Symptômes et maladies

Usage interne :

  • asthénie
  • asthme
  • bronchites chroniques
  • infection intestinale
  • douleurs gastrites
  • rhumatismes
  • migraine
  • syncope

Usage externe :

  • plaie
  • brûlure
  • douleurs musculaires
  • fatigue générale

Mode d’emploi

Usage interne : 3 à 5 gouttes en solution huileuse, 3 à 4 fois/jour

Usage externe :

  • massages, frictions : soit pure, soit diluée dans une huile, soit émulsionnée
  • en compresses : contre les douleurs rhumatismes et les douleurs musculaires
  • en bains stimulants et toniques : dilution à 10% dans un produit pour le bain

Précautions : à dose élevée, l’HE de romarin devient épileptique et peut provoquer divers réactions comme des convulsions ou des spasmes.

Sauge

Nom latin : Salvia officinalis
Famille : labiée

Autres dénominations : thé de Grèce, thé de France, herbe sacrée

Principaux constituants connus :

  • pinène
  • cinéol
  • bornéol
  • salviol
  • salbène
  • salvone

Parties utilisées et période de récolte :

  • feuilles et sommités fleuries : au printemps

Actions physiologiques sur :

  • le système nerveux
  • le système endocrinien
  • le métabolisme de la transpiration

Propriétés thérapeutiques

Usage interne :

  • tonique
  • stimulante générale
  • antispasmodique
  • apéritive
  • antisudorale
  • dépurative
  • diurétique
  • emménagogue

Usage externe :

  • astringente
  • cicatrisante
  • antiseptique
  • tonique
  • antirhumatismale

Symptômes et maladies

Usage interne :

  • dysménorrhée
  • diarrhée
  • inappétence
  • asthme
  • hypotension

Usage externe :

  • leucorrhée
  • aphte
  • laryngite
  • névralgies dentaires
  • ulcère
  • zona

Mode d’emploi

Usage interne : 3 à 5 gouttes (2 fois par jour) diluées dans une huile alimentaire

Usage externe :

  • en huile de massage : pour massages et frictions
  • en gargarisme

Précautions : l’HE de sauge peut être épileptisante et toxique pour le système nerveux, même à faible dose.

Thym

Nom latin : Thymus vulgaris
Famille : labiée

Principaux constituants connus :

  • phénoliques
  • p-cymène
  • pinène
  • linalol
  • bornéol
  • cinéol
  • menthone
  • acide triterpénique

Parties utilisées et période de récolte :

  • sommités fleuries : au printemps et en été

Actions physiologiques sur :

  • le système respiratoire
  • le système nerveux
  • le système circulatoire

Propriétés thérapeutiques

Usage interne :

  • stimulante générale
  • apéritive
  • hypertenseur
  • antispasmodique
  • stomachique

Usage externe :

  • bactéricide
  • antiseptique
  • cicatrisante
  • révulsive
  • antirhumatismale

Symptômes et maladies

Usage interne :

  • asthénie
  • angoisses
  • rhumatismes
  • troubles circulatoires
  • insomnies

Usage externe :

  • dermatose
  • furoncle
  • plaie
  • goutte
  • antiseptique cutanée

Mode d’emploi

Usage externe : 3 à 5 gouttes, 3 fois par jour en solution huileuse

Des essences simples et complémentaires

Ces 14 huiles essentielles peuvent à elles seules vous aider à traiter les maux les plus courants. Il s’agit d’huiles essentielles relativement communes et facilement accessibles.

Comme à chaque fois, un problème de santé peut perdurer. Dans ce cas, il est conseillé d’aller voir un médecin ou un thérapeute dans les plus brefs délais, 3 jours grand maximum. N’omettons pas, non plus, que notre santé se construit au quotidien à travers notre alimentation, notre activité physique et notre état psychologique. L’aromathérapie seule ne pourra résoudre nos problèmes de santé.

📚

« Les maux du corps sont les mots de l’âme. Ainsi on ne doit pas guérir le corps sans chercher à guérir l’âme. », Platon

Un commentaire sur “Les huiles essentielles en pratique

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s