la thalassothérapie au fil de l’eau

Habitant le bord de mer, il me semblait difficile, après avoir traité la balnéothérapie, de faire l’impasse sur la thalassothérapie. Cet article est le premier d’une trilogie qui va traiter des soins en milieu marin. Imaginez-vous marcher sur une plage, bercés par le mouvement des vagues qui s’abattent sur le sable par une belle fin de journée au coucher du soleil. Le soin commence déjà …

Qu’est ce que la thalassothérapie ?

« Thalassothérapie » vient du grec ancien thalassa qui signifie « mer », et de therapia qui signifie « soin ».

La thalassothérapie est l’utilisation, sous surveillance médicale, dans un but préventif ou curatif, des bienfaits du milieu marin sous toutes ses formes. Il s’agit aussi bien du climat marin, de l’eau de mer, des algues, des sables et d’autres substances extraites de la mer. La thalassothérapie est un label protégé, utilisable uniquement en bord de mer dans un centre situé à 1000 mètres maximum par rapport au plus haut niveau des eaux.

La thalassothérapie telle qu’on la conçoit aujourd’hui est l’utilisation thérapeutique des bains de mer en association avec l’influence bénéfique des conditions bioclimatiques créées elles-mêmes par les relations entre le milieux marin et terrestre environnant. Cette thérapeutique exige des installations en bord de mer.

Cette thérapeutique utilise les propriétés suivantes :

  • l’eau de mer et ses composants ;
  • les dérivés marins (algues, boues) ;
  • le bioclimat marin ;
  • l’environnement sociodémographique.

Elle associe ces propriétés à la rééducation physique par la balnéothérapie et la réadaptation fonctionnelle.

Son histoire

Les témoignages des bienfaits de la mer pour l’homme remontent à l’antiquité. En 484 avant J.C., Hérodote indique que « La cure de soleil et la cure de mer s’impose dans la plupart des maladies… ». En 480 avant J.C., Euripide déclare : « La mer lave les maux de tous les hommes ». En 420 avant J.C., Hippocrate conseille les bains de mer pour les suppurations de plaies. D’autres personnalités grecs (Galieu, Platon, Aristote) et romaines (Caton l’Ancien, Cicéron, Peine le Jeune) reconnurent les propriétés guérisseuses de l’eau de mer. Quintus Samonicus, médecin romain avance les bien-faits de l’eau de mer dans le traitement des affections articulaires.

En l’an 1000 après J.C., Avicenne suit et renforce les exposés grecs et romains.

Ambroise Paré : 1510 (ou 1509) - 1590
Ambroise Paré : 1510 (ou 1509) – 1590

C’est au XVIème siècle qu’Ambroise Paré recommande les bains d’eau de mer pour ses propriétés réchauffantes et résolutives.

Au XVIIème siècle, Ployer, médecin anglais, tente les premiers essais thérapeutiques par l’eau de mer.

Au XVIIIème siècle, l’anglais, Russel, publie The use of sea water.

En 1756, Gilchrist, en Angleterre, vante les bienfaits du climat marin dans les affections pulmonaires.

En 1778, Lepecq de la Clôture fonde et ouvre le premier centre marin sur la plage de Dieppe.

En 1800 à Boulogne, c’est l’ouverture d’un centre pour soigner les rhumatismes et les affections dépressives.

En 1812, un médecin de Dieppe publie une thèse sur Les effets de la mer prise par l’intérieur et par l’extérieur sur les organes cutanés.

En 1823 en Allemagne, le Dr Chenitz se sert de l’eau de mer dans le traitement des goitres.

En 1861, c’est l’ouverture du premier hôpital marin à Beck-sur-Mer.

En 1882, à Cannes, on assiste à la fondation d’un hôpital marin pour les enfants tuberculeux. La vogue des bains d’eau de mer et des bains d’algues bat son plein. D’autres centres et hôpitaux naissent un peu partout (Nice, Hendaye, Zuydcoote).

C’est en 1899 que le Dr Louis-Eugène Bagot fonde à Roscoff le premier vrai centre de thalassothérapie.

René Quinton : 1866 - 1925
René Quinton : 1866 – 1925

En 1904, René Quinton publie son oeuvre magistrale : L’eau de mer, milieu organique. Il établit l’hypothèse que du milieu marin est sortie la première cellule vivante. Il serait le premier à comparer le plasma sanguin à l’eau de mer. Il expose au XIIIème congrès international de médecine sa théorie médicale par absorption d’eau de mer, soit par voie buccale, soit en injection intramusculaire plus ou moins diluée : c’est le plasma Quinton.

Durant cette année 1904, à Cannes est ouvert un Nouveau Centre hélio-marin pour les enfants tuberculeux et rachitiques.

Entre 1900 et 1913 vont apparaitre de nombreuses stations dans toute l’Europe.

C’est en 1913 qu’est fondé, en France, la première Association Internationale de thalassothérapie, dont le premier congrès se tiendra à Cannes en 1914.

En 1959, c’est la création de la Société française de thalassothérapie qui permet de faire évoluer les nouvelles techniques de la thalassothérapie et de maintenir l’unité amicale entre tous les thalassothérapeutes français et étrangers. Cette même année est fondé le Syndicat des établissements de thalassothérapie qui regroupe tous les centres répondant aux normes et assure la protection légale des traitements en eau de mer. Il évite la création d’établissements non médicaux ne respectant pas la législation des thérapeutiques marines.

Depuis, l’apparition des curistes et le développement des établissements de thalassothérapie n’ont cessés. Les cures ne sont plus uniquement médicales et deviennent aussi des cures de plaisir et de loisirs.

📚

« Homme libre, toujours tu chériras la mer ! », Charles Baudelaire

2 commentaires sur “la thalassothérapie au fil de l’eau

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s