Et si je me faisais tirer le portrait ?

J’ai toujours le souvenir de ces soirées à Saint-Malo Intra-Muros où nous avions la possibilité de poser pour qu’un dessinateur nous croque ou fasse notre caricature en guise de souvenir, moyennant quelques pièces. À l’heure actuelle, nous utilisons plus facilement notre téléphone portable pour immortaliser nos vacances et ces instants heureux dans une station balnéaire.

Ce que je propose, dans cet article, est de faire notre autoportrait, en quelques sortes. Ce dernier va nous aider à définir nos objectifs de bien-être en fonction de notre morphologie actuelle, de notre comportement, de nos habitudes de vie, de notre caractère et de nos envies. Il va aussi nous dévoiler nos prédispositions à certaines pathologies et ainsi nous permettre de trouver les clefs pour les prévenir.

Les tempéraments hippocratiques

Hippocrate a défini quatre tempéraments qui répondent à des critères morphologiques. Il met en avant que la morphologie des individus est en lien avec leur façon de vivre et a donc une incidence sur certaines prédispositions pour certaines pathologies.

Ces tempéraments sont :

  • Le lymphatique
  • Le sanguin
  • Le bilieux
  • Le nerveux

Chaque personne présente les quatre tempéraments à la fois mais certains sont plus prononcés que d’autres. Le jeu va donc consister à définir ceux qui prédominent de ceux qui sont en retrait.

Il est à noter que ces tempéraments vont avoir tendance à prédominer à tour de rôle avec l’âge :

  • Le lymphatique à l’enfance.
  • Le sanguin à l’adolescence et à l’âge adulte jeune.
  • Le bilieux à l’âge adulte mûr.
  • Le nerveux à la vieillesse.

Pour définir et proportionner nos tempéraments, nous pouvons partir d’un tableau simple qui va se baser sur quatre critères : la stature de notre corps, l’anatomie de notre tête, notre parole ainsi que nos gestes et mimiques.

Dans cet exercice, nous allons entourer les critères qui se rapprochent le plus de notre description.

Si nous entourons un critère dans chaque colonne, c’est que nous sommes équilibrés et qu’aucun tempérament ne prend le dessus sur un autre. Sinon, il nous est possible de définir le tempérament qui prend l’ascendant, celui qui est le moins présent et ceux qui ont une faible influence.

Dans l’exemple ci-dessous, j’entoure les critères qui se rapproche le plus de la personne que j’observe et j’obtiens ainsi quelqu’un dont le tempérament est principalement orienté vers le C, ensuite se sont les tempéraments D et B qui suivent et le tempérament A qui est en dernier.

Le tempérament A correspond au lymphatique, le B au sanguin, le C au bilieux, et le D au nerveux.

Je vous laisse définir votre propre profil et je vous invite à lire en détail les descriptifs qui s’y rattachent.

Le lymphatique

Physiquement

Le corps se caractérise par des formes rondes, avec une certaine adiposité, des chaires molles et flasques. Il est d’une taille inférieur à la moyenne. La peau est pâle, humide et froide. La tête est en forme de poire. Le cou est empâté et court. Le front est rond, étroit et bas. Les cheveux sont fins, clairs, souples et plutôt peu nombreux. Les sourcils sont peu fournis et arqués. Les yeux sont petits, atones et le regard est doux. Le nez est concave, épais et l’extrémité est ronde. Les lèvres sont épaisses, molles et pâles. Le menton est très enrobé. Le teint est pâle et blanc. Les membres sont plutôt gras, plus courts que la moyenne. Les mains sont froides et humides. Les doigts sont boudinés. La poignée de main est molle et sans tonus.

Attitudes

Il fait peu de gestes. Ceux-ci sont lents et courts. Il marche à petits pas nonchalants. Sa voix est calme et son élocution lente.

Psychologiquement

Sur le plan émotionnel, il est calme et a besoin de tranquillité. Il est passif, voire paresseux. Il est porté sur la nourriture. Il est bon par faiblesse et n’ose pas refuser. Il réagit peu et lentement. Il n’aime pas le changement et les bouleversements. Il est fidèle, soumis et docile dans tous les domaines de la vie.

Sur le plan du mental, il manque de tonus, de puissance et de concentration intellectuelle. Son pouvoir de concevoir et de décider est lent. Il est patient, calme persévérant et méthodique. C’est un réalisateur des travaux qu’on lui soumet.

Sur le plan de la santé, toutes les fonctions de l’organisme sont placés sous le signe de la lenteur. Il a une faible condition physique et est incapable de gros efforts. Il a besoin de repos et son sommeil est lourd et profond. Il est sujet aux somnolences diurnes en particulier postprandiales (après chaque repas). Sa sexualité est passive et peu développée. C’est un mangeur gourmand à digestion lente, porté sur les aliments gras, sucrés, farineux.

Tendances pathologiques

Ses prédispositions pathologiques sont liées à la lenteur des fonctions de l’organisme en particulier (circulation lymphatique, digestion, métabolisme). Le lymphatique élimine mal ses déchets, il respire mal, son énergie « carbure » mal d’où la tendance à l’auto-intoxication, aux troubles des muqueuses et de la peau (bronchites, entérites, asthme, eczéma…).

La fabrication et le recyclage des globules rouges sont ralentis d’où des possibilités d’anémie. La lenteur de la circulation et le manque de tonicité des tissus conduisent à une prédisposition aux varices, à la rétention aqueuse des tissus (œdèmes) et à la formation de cellulite. Notons également une tendance à la dépression.

Hygiène de vie conseillée

Le lymphatique devrait se tourner vers tout ce qui sollicite ses qualités naturelles, c’est-à-dire les métiers tranquilles demandant patience et persévérance, rythme et méthode. Les métiers de la nutrition lui sont tout indiqués, étant donné son goût pour la nourriture. S’il doit être commandé, il faudra que ce soit par une autorité calme et stimulante qui le décharge des responsabilités.

Il est déconseillé toutes les activités qui réclament spontanéité, initiative et vitesse et les métiers trop sédentaires (à cause de sa tendance à l’obésité). Il est aussi déconseillé les stations debout prolongées (à cause des troubles de la circulation veineuse et lymphatique) et les lieux humides et froids (qui aggravent ces tendances).

Au final, le lymphatique devrait s’orienter vers les milieux dynamiques, stimulants, sobres, du point de vue nourriture, le grand air, l’activité physique et mentale modérée.

Alimentation conseillée

L’alimentation devra être sobre en quantité, très peu grasse, très peu sucrée, peu farineuse, riche en fibres végétales, stimulantes, aliments plus durs que liquides.

Nous l’avons vu, le lymphatique a des digestions lentes et une circulation sanguine et lymphatique déficiente, il faut donc qu’il évite les graisses (parce qu’elles ralentissent la digestion, surmènent le foie et la circulation), les aliments liquides (parce que les aliments liquides ralentissent la digestion, en diluant les sucs digestifs). D’autre part les aliments liquides, en dispensant de mastiquer, se consomment trop facilement, et les sucres et les farineux se transforment d’une manière plus évidente en graisse chez le lymphatique.

Les fibres végétales améliorent le transit intestinal, évitant ainsi les putréfactions productrices de toxines.

Les aliments stimulants (aromates, algues, etc.) permettent de meilleures sécrétions digestives, un meilleur drainage des humeurs, une dynamisation des glandes endocrines.

Nous conseillerons donc : les viandes maigres et grillées, poissons maigres, les fromages à pâte dure, les oléagineux, amandes, noisettes, céréales, riz et orge (ce sont des céréales pour intestins fragiles), les légumes verts, les fruits, les algues, les aromates (thym, laurier, curcuma, gingembre, etc.)

Aliments à éviter

Les charcuteries, les plats cuisinés riches, les sauces lourdes, les sucreries et pâtisseries, le sel en excès, les plats très farineux, les viandes grasses, les fromages gras.

Thérapeutiques

Toutes les thérapeutiques amélioratrices de la circulation du sang et de la lymphe (drainage lymphatique en massage). Les remèdes de la digestion, les draineurs du foie, de la vésicule biliaire, des reins, de la peau, des intestins et des poumons.

Le sanguin

Physiquement

Le corps est pléthorique à forte vitalité, chairs fermes, nature forte. Les muscles sont développés et plutôt enrobés de graisse ferme. Les tissus sont souples. Sa taille, en général, est inférieure à la moyenne. La peau est tonique, humide et chaude, rouge parce que richement vascularisée. La tête est de forme hexagonale, ovale ou ronde avec prédominance de l’étage nasal. Le cou est épais court et musclé, peau rosée. Les cheveux sont abondants, souples, avec tendance aux crans, de couleur châtain ou roux. Le front est bombé. Les sourcils sont fournis et arqués. Les yeux sont toniques et le regard pétillant. Le nez est en général concave et fin. Les lèvres sont charnues et roses. Le menton est fort à chairs fermes. Le teint est rose, voire rouge si la pléthore est importante. Les membres ont une forte ossature, sont musclés et plus courts que la moyenne. Les mains sont carrées et courtes, chaudes et humides. La poignée de main est chaleureuse et tonique.

Attitudes

Les gestes inconscients sont nombreux lorsque le sanguin est en action. Les mouvements sont amples, rapides. Il marche à grands pas. La voix est forte, joviale. Il est très loquace.

Psychologiquement

Le sanguin est un extraverti énergique et impulsif, conquérant, passionné, courageux, enthousiaste. Il se mêle facilement à son milieu, il est doué pour le contact humain, c’est un sentimental gai et généreux. Il a tendance à se disperser, à s’agiter ; c’est un inconstant. Ses passions s’emballent, retombent et se renouvellent sur un rythme rapide : il a besoin de changement.

Intellectuel, son intelligence est vive, mais superficielle. Il est dispersé ; son exaltation mentale s’emballe puis tombe et enfin se renouvelle sur un rythme rapide et brouillon.

Il a une grande force physique et une grande vitalité. Il a besoin de mouvement et d’air. Sa sexualité est importante et c’est aussi un gros mangeur et un buveur.

Tendances pathologiques

Ses problèmes de santé sont liés à ses excès et à son inconstance, mais aussi à son côté extraverti, aventurier.

Ses problèmes se porteront essentiellement sur les organes qu’il sollicite exagérément (foie, rein, cœur, circulation artérielle et capillaire).

Il sera touché par les affections congestives ou les accidents cardio-vasculaires et respiratoires, hypertension artérielle, athérosclérose, hémorragie, congestion cérébrale, lithiase rénale, et vésiculaire, goutte, diabète de l’âge mûr, obésité, cellulite, hémorroïdes.

Hygiène de vie conseillée

Le sanguin est fait pour les contacts sociaux, l’action, le changement, l’aventure : voyageur, reporter, représentant, public relation, explorateur. Il lui est préconisé les sports collectifs, le vélo, le ski, la voile, le cheval, le golf, l’escalade, etc.

Il devra prendre conscience de la nécessité de développer son calme, sa réflexion, sa modération et sa discipline, et cela dans tous les domaines de sa vie, dans son travail et ses loisirs.

Il est déconseillé tout ce qui est sédentaire et dans des lieux confinés.

Au final, le sanguin devra rechercher les milieux calmes, les activités physiques et intellectuelles disciplinées et dynamiques avec contact fréquent au grand air.

Alimentation conseillée

Viandes maigres grillées ou rôties, poissons maigres, les végétaux frais, crus, ou cuits ou encore en jus, en particulier la carotte, le chou, l’oignon, le pissenlit, le radis, les aromates (curcuma, gingembre, thym, laurier, romarin carvi, cumin), les huiles végétales riches en acides gras insaturés (olive, carthame, tournesol, sésame).

Aliments à éviter

L’alimentation excitante : les viandes, le café, les alcools seront pris en quantité très modérée. Une alimentation encrassant et grasse est à éviter ou à modérer : les charcuteries, les gibiers, les crustacés, les fromages forts, les pâtisseries, les fritures, les sauces.

Le sanguin est placé sous le signe des excès, de l’agitation, de la fragilité cardio-circulatoire. Il devra donc éviter tout ce qui surmène, excite son système nerveux ainsi que tout ce qui détériore, encombre son système circulatoire artériel et capillaire et bien sûr tout ce qui encrasse son foie, sa vésicule, ses reins, la vessie, les articulations.

Thérapeutiques

Toutes les thérapies qui décongestionnent, drainent, apaisent (sophrologie, massages toniques) et les biothérapies douces.

Le bilieux

Physiquement

Il a une ossature forte, les muscles bien dessinés, saillants, longs et durs, sans graisse. La musculature, par sa densité, a tendance à rejeter le système veineux en surface (ses veines ressortent). L’appareil ostéo-musculaire du bilieux dégage une impression de force et de robustesse. Sa taille est en général supérieure à la moyenne. La peau est chaude, sèche, sans graisse. Sa teinte est plutôt basanée et elle bronze rapidement. La tête est rectangulaire. Les trois étages du visage inférieur buccal, média nasal, supérieur frontal sont d’égale importance. Les traits sont burinés, le cou est musclé. Sa chevelure est épaisse, raide, de couleur foncée en général. Le front est carré, presque vertical. Les sourcils sont droits et épais. Les yeux sont abrités dans les orbites. Le nez est fort et convexe vers le bas. Les lèvres sont minces et toniques. Le menton est large, puissant et saillant. Les membres sont longs. L’envergure dépasse la taille. Les mains sont rectangulaires, chaudes, sèches. Les doigts sont longs, tout est en muscle. La poignée de main est tonique.

Attitudes

Le bilieux se contrôle : ses gestes sont amples, affirmés, il a peu de mouvements inconscients. Il a une démarche de militaire. Il marche à grands pas fermes. Son élocution est aisée, articulée, sa voix est franche, claire, dominatrice.

Psychologiquement

C’est un dominateur ambitieux. Il a tendance à vouloir prendre de l’ascendant sur son milieu. Il est naturellement autoritaire. Il peut être à l’extrême un tyran, un despote. Sa maîtrise de lui-même est ponctuée de colères terribles qui sont des explosions d’une énergie sous pression. Il peut être brutal. Le bilieux est franc, droit, orgueilleux, il ne supporte pas l’opposition à ce qu’il croit être juste.

C’est un organisateur viril, qui commande et dicte ce que les autres doivent faire. Il est doté d’une bonne capacité cérébrale. Il sait observer, se concentrer et décider avec réalisme.

Le bilieux est placé sous le signe de la force : force physique, force vitale, force sexuelle.

Il récupère vite, il a en général besoin de peu de sommeil. Il a cependant tendance à vouloir trop en faire, il veut tout contrôler, prendre la responsabilité des décisions.

Il use ainsi prématurément son organisme.

Tendances pathologiques

Les tendances et les prédispositions du bilieux sont liées à ses excès : il va surmener ses émonctoires et son système nerveux.

Il aura une tendance à la goutte, aux problèmes cardio-vasculaires, aux ulcères des voies digestives, à la fatigue nerveuse, aux varices, à la tension musculaire, à l’arthrose, à la lithiase vésiculaire.

Hygiène de vie conseillée

Il lui est conseillé des activités qui demandent de l’ordre, des initiatives, de la spontanéité, de la rigueur, le sens des responsabilités. Le bilieux est naturellement doué pour les postes de commandement de direction.

Il est déconseillé toutes les activités monotones, passives, trop sédentaires ou au contraire surmenantes. Le bilieux doit éviter de se faire « ronger » par ses responsabilités.

Au final, les milieux dynamiques où le bilieux puisse se relaxer, se détendre, vivre au grand air, sont une solution

Alimentation conseillée

Une alimentation saine, équilibrée, riche en végétaux crus ou en jus. Cette alimentation réalisera une stimulation douce des émonctoires en particulier du foie, des reins et des intestins. Par exemple, Le poireau, le pissenlit, le radis noir, l’artichaut, la betterave, la carotte pourront être indiqués.

Alimentation déconseillée

Tous les aliments qui surmènent les émonctoires, agressent les voies digestives ; la suralimentation en particulier protidique (viandes et laitages).

Thérapeutiques

Les biothérapies qui drainent les émonctoires, régénèrent les voies digestives et détendent le système nerveux.

Le nerveux

Physiquement

Il est longiligne, plutôt décharné, d’aspect déficient, anguleux. Les muscles sont grêles, sans graisse. La cage thoracique est étroite. Le dos est voûté, les épaules sont assez étroites, les muscles de l’abdomen manquent de solidité, c’est pourquoi les organes de l’abdomen (estomac, intestins, rein, etc.) sont prédisposés aux ptôses (descentes d’organes). Il manque de souplesse et a une tendance à la rigidité. En général, la taille du corps est supérieure à la moyenne. La peau est sèche, froide et grisâtre. La tête a une forme triangulaire pointe en bas. L’étage cérébral domine alors que l’étage inférieur (mâchoire) est déficient. L’implantation des cheveux est haute, dégageant largement le front. Ces derniers sont souples. Les sourcils sont peu fournis. Les yeux sont plutôt « encavés ». Le nez est fin et long, convexe dans sa partie supérieure (bec-de-perroquet). Les lèvres sont fines et tombantes aux commissures. Le menton est étroit, fin et d’aspect fragile. Le teint est gris. Les membres sont longs, secs et grêles. La main est étroite et longue. Les doigts sont effilés et noueux.

Attitudes

Le nerveux fait beaucoup de gestes inconscients (tics), de mouvements rapides et saccadés. Sa marche est rapide, irrégulière avec des pas courts. La voix est faible parfois inhibée.

Psychologiquement

Sur le plan émotionnel, le nerveux est impressionnable, émotif, susceptible. C’est un irritable et un coléreux introverti. Il a peur, il est pessimiste, il a du mal à s’engager dans l’action. Son affectivité est dépendante de son mental. Il est souvent sec de cœur et d’esprit.

Sur le plan mental, le nerveux est un penseur. Il possède un grand dynamisme de pensée. Il sait observer et se concentrer sur un travail intellectuel mais il a tendance à se dissiper. Il fait preuve de beaucoup d’intelligence et d’imagination.

Sur le plan de la santé, le nerveux a peu de force physique et aucune résistance à l’effort musculaire important. Il possède une faible vitalité et a absolument besoin de sommeil et de temps de repos dans le travail. Sa sexualité est instable, éphémère, susceptible, fluctuante, facilement inhibée ou excitée par le mental, l’imagination, les émotions et l’environnement. C’est un petit mangeur et il mange vite en pensant à autre chose. Il est porté sur les excitants (comme le café et le thé).

Tendances pathologiques

Prédisposé aux affections nerveuses, les problèmes du nerveux viennent d’une part d’un mental fort qui peut s’exalter ou au contraire se déprimer et d’autre part du manque de réserve physique. C’est un fatigué chronique, tendu, inquiet. Son sommeil est souvent agité : il dort peu et mal.

L’étroitesse de sa cage thoracique fait qu’il est sous oxygéné et donc auto intoxiqué. Le nerveux a tendance aux spasmes.

Il est prédisposé aux troubles de la minéralisation (assimilation et élimination). Les tissus durs ont tendance à perdre leur solidité (dents, os) alors que les tissus mous ont tendance à se durcir et à perdre de leur souplesse (artères, veines, muscles). Parfois les minéraux se fixent de façon anarchique formant des becs-de-perroquet (vertèbres, nez, menton).

Le nerveux a une mauvaise circulation du sang et des troubles de l’hydratation des tissus (tendance aux rides, à la sclérose). Sa colonne lombaire est particulièrement sensible. Les ptôses des viscères sont fréquentes. Le nerveux souffre de tous les problèmes du vieillissement.

Hygiène de vie conseillée

Le nerveux est fait pour penser, analyser, chercher, méditer, imaginer. C’est un solitaire et un sédentaire physique. Il lui est conseillé des activités qui sollicitent ses qualités mentales naturelles, tout autant qu’une activité physique qui demande peu de force mais le fasse respirer, transpirer, activer sa circulation sanguine, une activité qui l’oblige à déconnecter mentalement. La relaxation par l’eau (bains médicinaux à remous) lui est conseillée. Les activités qui réclament adresse et vitesse sont bonnes pour lui : le ping-pong, le golf, le tir à l’arc, la musique, un travail manuel de détente qui réclame de la dextérité.

Il est déconseillé toutes les activités qui demandent beaucoup de force, de même que celles qui sont trop sédentaires ou pratiquées dans des lieux confinés.

Au final, tous les milieux optimistes, calmes, peu sédentaires.

Alimentation conseillée

Les légumes frais, les fruits, les céréales non raffinées, les crudités. Les soupes de légumes peu cuits, les jus de légumes, les céréales germées, les biscottes et le pain grillé (plus grande digestibilité), les noisettes, les amandes, l’eau de qualité, les viandes et les poissons maigres, peu de fromages. Tous ces aliments sont peu encrassant, riches en sels minéraux, en vitamines et en fibres et pauvres en lipides saturés.

Alimentation déconseillée

L’alimentation réalisée avec des produits de base raffinés, donc privés de leurs sels minéraux, de leurs fibres et vitamines. Les produits excitants : thé, café, alcool, et les repas trop abondants.

Le nerveux est hypotonique et déminéralisé. Ses voies digestives ont tendance à être ptosées favorisant les putréfactions et fermentations intestinales, l’insuffisance digestive, chronique et la constipation. Il lui faut donc éviter tout ce qui entrave la bonne digestion ainsi que le manque de sels minéraux, de vitamines et de fibres naturelles.

Thérapeutiques

Toutes les thérapies qui réénergétisent, dynamisent, décontractent, relaxent ; tout ce qui permet une meilleure minéralisation des tissus et l’oxygénation.

Les thérapies par l’eau (l’eau draine à la fois le corps physique et le corps énergétique).

Les massages doux type californien, les massages des pieds et des mains, du visage, la sophrologie.

Les tempéraments naturopathiques

En naturopathie, la forme du visage est un bon moyen de définir les tempéraments. En fonction de son aspect, il peut être défini un caractère psychologique qui va préciser les critères déjà obtenus lors du premier exercice (tempérament hippocratique).

Il existe deux types de tempéraments naturopathiques : les dilatés (caractérisés par l’expansion) et les rétractés (caractérisés par la conservation).

Les dilatés

Ils ont le visage plutôt rond, les lèvres charnues, les narines bien ouvertes et une peau colorée.

Sur le plan émotionnel le dilaté est très sociable, il extériorise facilement ses sentiments et s’entoure souvent de beaucoup d’amis. Doté d’un caractère entier, plutôt optimiste et généreux, il s’emporte vite mais la colère retombe aussi vite.

Sur le plan mental ce sont des pragmatiques. Ils agissent souvent par instinct. Leur réussite est souvent facilitée par leur aptitude relationnelle et leur confiance en eux.

Sur le plan de la santé, elle se caractérise par une dépense excessive d’énergie tout le temps.

Les rétractés

Ils ont un visage étroit, anguleux et long. Le menton est pointu. La bouche est fine et pincée. Les narines sont étroites.

Sur le plan émotionnel le rétracté est plutôt solitaire, il a peu d’amis soigneusement choisis. Il a tendance à refouler ses émotions, est rancunier. C’est souvent un idéaliste.

Sur le plan mental ce sont des personnes qui réfléchissent et intellectualisent beaucoup les choses.

Sur le plan de la santé, ils retiennent leur énergie, préservent leur force vitale, mais attention au système nerveux car « tout ce qui ne s’exprime pas, s’imprime ».

La démarche de Marchesseau

À partir des bases des tempéraments naturopathiques, Pierre Valentin MARCHESSEAU, le père de la naturopathie en France en 1935, a développé sept profils tels qu’ils peuvent être présentés ci-dessous :

Le musculaire

Sur le plan émotionnel, il est tenace et aime aller jusqu’au bout des choses. Peu sensible, il est maître de ses émotions et se montre peu affectueux et peu séducteur. Il est fidèle et stable.

Sur le plan mental, il a une très bonne mémoire, sérieux, méthodique mais peu imaginatif.

Sur le plan de la santé, il est peu sujet aux maladies. Sa force vitale est très importante.

Le sanguin

Sur le plan émotionnel, il est très sensibles. C’est un grand sentimental. Il est très expansif, très sociable. Il est un passionnés et s’emporte vite. Il a une capacité incroyable à remonter la pente à la suite de situations difficiles.

Sur le plan mental, il a une mémoire moyenne mais possède une très grande imagination.

Sur le plan de la santé il a une bonne vitalité. Les risques sont à partir de la cinquantaine et sont des risques cardio-vasculaires (hypertension…), d’autant plus qu’il est un grand gourmand.

Le digestif

Sur le plan émotionnel il est fataliste. Il laisse faire « le destin » et n’aime pas avoir à faire des choix. Il aime le luxe, le confort et jouir des plaisirs de la vie et notamment ceux de la table.

Sur le plan mental, il a une mémoire moyenne, un bon jugement, une bonne capacité de raisonnement.

Sur le plan de la santé, sa vitalité est moyenne. On commence à ce stade à voir apparaître certaines pathologies chroniques.

L’obèse

Sur le plan émotionnel, le caractère est effacé. il cherche à éviter absolument toutes sortes de conflits. Il est doté de peu de désirs.

Sur le plan mental, il ne peut pas fournir d’efforts intellectuels prolongés.

Sur le plan de la santé, il souffre de pathologies multiples et chroniques. Il a peu de vitalité. Il souffre aussi d’un encrassement physique et psychique très avancé.

Le respiratoire

Sur le plan émotionnel, c’est une personne active qui aime les activités sportives. C’est un caractère fort. C’est une personne volontaire, plutôt exclusive.

Sur le plan mental, il intellectualise beaucoup. C’est un esprit cartésien Scientifique, il analyse vite et correctement.

Sur le plan de la santé, il a une bonne vitalité. Il est sujet aux maladies aiguës, de courte durée, et aux pathologies pulmonaires.

Le cérébral

Sur le plan émotionnel, il est froid, réservé et semble indifférent. Il n’aime pas montrer ses faiblesses.

Sur le plan mental, c’est le plus intellectuel et il fait preuve d’une grande logique. Contrairement aux respiratoires, il a un esprit prudent qui lui fait plutôt préférer le travail en équipe.

Sur le plan de la santé, sa vitalité est moyenne et on commence à ce stade à voir apparaître certaines pathologies chroniques.

Le nerveux

Sur le plan émotionnel, il est tenace et avec de grandes convictions. Il peut apparaître, dans les cas extrêmes, comme un être maniaque qui radote et qui est enfermé dans ses habitudes.

Sur le plan mental, il possède une très bonne mémoire mais qui laisse place, vers la cinquantaine, a des moments d’amnésie.

Sur le plan de la santé, il a une faible vitalité mais pour un même degré de dégénérescence il est plus facile de faire remonter la pente à un nerveux qu’à un obèse.

Le jour de ma première consultation

J’espère que cet article vous a permis de mieux vous connaître ou de vous reconnaître. Le but est ici de cibler les priorités sur l’hygiène de vie à adopter, en tout cas dans les grandes lignes. Quoiqu’il en soit, rien n’est figé ou gravé dans le marbre et ces tempéraments et profils ne doivent être considérés autrement que comme des guides vers un mieux être.

Si vous avez l’occasion de prendre un premier rendez-vous avec un naturopathe, ce dernier prendra le temps de vous connaître ainsi que vos habitudes afin de vous conseiller dans les différents soins à mettre en place. Lors de cette consultation d’une heure, une heure trente, les tempéraments d’Hippocrate font partie de sa panoplie pour mieux vous soigner.

📚

« Mille victoires sur mille ennemis ne valent pas une seule victoire sur soi-même. », Bouddha Siddharta Gautama

Un commentaire sur “Et si je me faisais tirer le portrait ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s