Courir en harmonie

La marche Afghane est un bon moyen pour reprendre une activité et comporte de nombreux attraits : physiques, mentaux et spirituels.

Après quelques temps de pratique, il peut être tentant de vouloir passer un cap et se mettre à la course à pied, car cette activité comporte aussi de nombreux avantages, nécessite peu d’équipement, mais n’est pas dénuée de risques de blessure notamment.

Lorsque nous commençons cette activité, il est difficile de savoir comment la doser.

Combien de séances par semaine ? Quelle sera la durée de chaque séance ? Quel contenu ? Faut-il une préparation particulière avant, pendant et après ?

Un livre développe tous ces points.

L’Homme et la course à pied à travers les âges

Tout d’abord, Cyrille Gindre nous fait tout un topo sur l’expérience de la course à pied depuis la préhistoire jusqu’à nos jours. Il y trace les grandes étapes et les études qui nous placent parmi l’espèce la plus apte à la course d’endurance. Ainsi sont relatées les grandes étapes de l’évolution de l’entraînement en course à pied avec de nombreuses figures emblématiques : Émile Zatopek, Arthur Lydiard, … qui prônent des entraînements parfois diamétralement opposés.

Un petit lexique apparait rapidement pour que le novice se retrouve dans des appellations telles que « VMA », ou encore « Fartlek ».

Apprendre à se connaître pour mieux construire

Les chapitres suivants détaillent les qualités demandées à un coureur et ils donnent les moyens de les mesurer pour pouvoir établir un plan d’entraînement adapté à sa morphologie, ses objectifs et ses attentes.

Il y est détaillé les différents types d’entraînement (aérobie lactique, alactique) et les techniques bonnes à acquérir pour une course efficace tout en réduisant les tensions inutiles.

Exemple d’exercices spécifiques

Nous y trouvons, à titre d’exemple, la préparation physique générale et spécifique, le travail des allures, et aussi l’importance d’une bonne hygiène de vie (sommeil, récupération active, …).

Tout un chapitre est consacré à la façon de construire ses séances par étapes en tenant compte de nombreux facteurs que sont :

  • Notre état de forme actuel (fatigue, reprise d’entraînement) ;
  • Nos objectifs (court, moyen et long terme) ;
  • Notre foulée …

Ainsi nous pouvons jouer sur la durée de chaque séance, leur contenu, combien de séances par semaine, combien de cycles sur tel type d’entraînement, etc.

L’auteur consacre un chapitre sur « les fatigues ». Après quelques exemples, il met l’accent sur le risque du surentraînement lié souvent à un temps de récupération insuffisant entres chaque séance. Les conséquences peuvent alors êtres préjudiciables pour notre santé. Le risque va de la blessure, en passant par des dysfonctionnement hormonaux et le risque accru d’attraper une infection juste après la séance d’entraînement. Néanmoins, la fatigue est aussi quelque chose de naturel à l’issue d’un entraînement est il est important de distinguer la fatigue momentanée de celle qui s’est installée au long court.

Un chapitre évoque tout ce qui tourne autour du cerveau, du mental et de l’état d’esprit qui est à adopter quand on court.

Terrien ou aérien ?

La foulée occupe une place importante dans ce livre. La qualité de la foulée est déterminante dans notre capacité à être endurant. Moins nous avons de tension, plus nous sommes relâchés à l’effort, et mieux nous tenons.

L’auteur s’étend sur chaque aspect qui a une incidence sur la foulée, en passant par la biomécanique, le balancement des bras, les techniques posturales, ou encore les exercices expliqués qu’il est conseillé de faire.

Cyrille expose les deux types de foulées que l’on peut avoir :

  • La foulée aérienne
  • La foulée terrienne

Il ne s’agit pas de définir quelle foulée est la meilleure par rapport à l’autre, mais juste de mettre en avant les caractéristiques de chacune de ces foulées afin d’en tirer le meilleur parti et d’adapter notre entraînement en fonction de cela.

Alors êtes-vous plutôt aérien en pied, aérien en cuisse, terrien en pied ou terrien en cuisse ? Bien sûr, l’auteur donne des exercices types en fonction de notre foulée.

Autre exemple d’exercices

Nutrition, métabolisme et mental

En naturopathie, l’hygiène de vie passe par la réunion d’un certains nombre de facteurs tels que l’alimentation, l’activité physique et l’état psychologique pour ne citer que les plus importants. Ces points n’ont pas échappé à l’auteur qui consacre plusieurs chapitre sur les apports nutritionnels à envisager, l’énergie vitale, les échanges gazeux ainsi que l’activité cardiaque, les « résidus » produits dans et par notre corps pendant la course, et la perception de l’effort.

Pour ou contre ?

Je fini cet article par quelques controverses qui enflamment la communauté des pratiquants de course à pied.

Dois-je faire des étirements et quand ?

Dois-je privilégier les chaussures avec amorti ou m’orienter vers la course minimaliste ?

Ces questions sont abordées par Cyrille qui y donne un point de vu en veillant à garder une grande objectivité lors de ses explications.

Une référence

 

IMG_1073.JPG

Exemple de disposition du contenu du livre

Ce livre est tout de même un pavé qu’il me semble difficile de résumer en un article (plus de 660 pages tout de même au format 23 x18 mm). Malgré cela, il est joliment présenté (couleurs) et l’auteur a intégré des symboles pour préciser les moments où c’est techniquement difficile à appréhender, ainsi que des fenêtre pour rentrer dans le détail. On y trouve aussi des idées reçues autour de la course à pied parsemées dans l’ensemble du recueil.

Bien que je ne l’ai pas abordé, le livre évoque aussi les blessures et le suivi biologique du coureur d’endurance.

Que nous soyons débutant ou coureur averti, c’est une mine d’information et de références sur cette discipline, et je le conseille dans le but de la pratiquer de façon salutaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s