Nos amies les plantes

Le naturopathe nous proposera des techniques de soins essentiellement autour de l’hygiène alimentaire, de l’activité physique et de soins psychologiques (relaxation, sophrologie, …). Ces techniques peuvent être complétées par l’utilisation de plantes sous différentes formes en fonction de nos besoins.

Voyons ensemble les grandes généralités dans ce domaine.

Quelques définitions

Le naturopathe va parler de phytothérapie et peut proposer de l’aromathérapie. Ces soins sont tirés de la phytologie et de l’aromatologie. Mais de quoi parle t-on ?

  • Phytologie (grec. Phyton = plante. Syn. : botanique : botané = plante) : étude des plantes sous toutes ses formes.
  • Phytothérapie : application thérapeutique de la phytologie. Médecine douce utilisant les vertus des plantes à des fins thérapeutiques.
  • Aromatologie : étude des huiles essentielles.
  • Aromathérapie : utilisation des huiles essentielle de manière préventive ou curative en vue de l’amélioration de sa santé et du bien-être.

Il y a plus de 7000 ans…

En Inde

Une des premières médecines traditionnelles voit le jour 5000 avant J.C. en Inde. Il s’agit de l’Ayurveda que l’on peut traduire par « le sens de la vie ». Cette médecine se base sur cinq éléments (l’éther, Air, Eau, Feu, Terre) répartis sur trois Forces ou énergies que l’on appelle Doshas. La répartition est la suivante pour chaque doshas :

  • Vata : Ethers + Air
  • Pitta : Feu + Eau
  • Kapha : Eau + Terre

L’objectif de l’ayurveda est de maintenir l’équilibre des trois énergies à travers différentes techniques :

  • la Méditation
  • l’Hygiène
  • l’Equilibre alimentaire
  • le Yoga et les chants
  • la Phytothérapie et les massages à base d’huiles essentielles

L’ayurveda va être la base des autres médecines traditionnelles et va être à l’origine de l’aromathérapie, entre autres choses.

En Chine

La médecine traditionnelle chinoise semble être née 2800 ans avant J.C.

Elle se divise en cinq branches :

  • l’Acupuncture
  • le Massage
  • la Diététique
  • la Qi gong
  • la Phytothérapie

D’après l’histoire, un des trois empereurs fondateurs de cette médecine, en l’occurrence Shennong, aurait inventé la phytothérapie en testant lui-même des centaines de plantes qu’il aurait répertorié et décrit avec détail.

En Egypte

Les Papyrus d’Ebers (entre 1600 et 1500 avant J.C.) est le plus long et le plus ancien document référençant différentes pathologies avec leurs traitements naturels. On y retrouve plus de 700 substances issues des plantes.

En Grèce

Aristote (320 avant J.-C) rédigea deux livres sur l’étude des plantes (la botanique) qui disparaîtront. Il sera le premier à différencier le règne animal et le règne végétal et à créer une classification pour les plantes.

Théophraste (environ 371 à 285 av. J.C) : philosophe, polygraphe, alchimiste, botaniste et élève d’Aristote, il est considéré comme le fondateur de la botanique.

Discoride (20-40 à 90 après J.-C.) : médecin, pharmacologue et botaniste, auteur de De materia medica. Son œuvre sera traduite dans plusieurs langues (arabe, latin…). Son herbier regroupe plus de 600 illustrations de plantes classées et analysées.

En France

C’est au Moyen Age que l’on voit apparaître les métiers d’herboristes et d’apothicaires.

En 1258, Saint Louis donne un statut aux apothicaires et aux médecins.

En 1312, le métier d’herboriste est reconnu.

En 1927, l’école nationale de l’herboristerie est créé à Paris.

En 1936, la loi reconnait le droit aux herboristes de vendre librement des plantes aux vertus thérapeutiques.

Le 11 septembre 1941, le diplôme d’herboristerie est supprimé à la demande des pharmaciens qui y voyaient une concurrence déloyale.

De nos jours

Nous observons un retour vers la nature et les recettes naturelles, encore appelées « recettes de grand-mère ». Il se développe une tendance qui s’éloigne des traitements médicamenteux chimiques de synthèse pour se rapprocher des plantes et de leurs principes actifs naturels.

Il est tout de même important de signaler que l’utilisation de ces produits naturels n’est pas exempt de danger et que certaines substances, mal dosées ou mal employées, peuvent être toxiques, provoquer des allergies (exemple de certaines huiles essentielles) ou encore vous mener à une mort certaine (l’exemple de la cigüe). Dans une moindre mesure, un organisme peut développer une intolérance à certaines plantes qui conviendront pourtant à la plupart des individus.

Les pas qui comptent

Le retour à la nature est une tendance indéniable. Nous pouvons le percevoir à travers le développement de certaines industries qui s’étendent dans une démarche « biomimétique », à savoir qu’ils calquent leur entreprise sur les principes cycliques de la nature. L’objectif est de produire tout en retraitant les déchets afin de n’en laisser aucun. Le biomimétisme a permis d’observer la nature pour des améliorations technologiques car cette dernière montre encore la meilleur adaptation aux contraintes les plus folles (vitesse, fortes pression, navigation nocturne …).

Pour en revenir aux plantes, la nature nous offre d’énormes possibilités de soins et de bien être mais leur utilisation demande de grandes précautions et de bonnes connaissances. Les pharmaciens sont peu nombreux à connaître les plantes avec leurs contre-indications. Les naturopathes sont des interlocuteurs de choix pour nous conseiller sur l’utilisation des différentes parties des plantes ainsi que l’utilisation des huiles essentielles. Certains magasins bio emploient des naturopathes qui pourront nous éclairer sur la pertinence de l’utilisation des différentes substances végétales en fonction de nos besoins.

 

Afin de conclure mes propos, je vous invite à visionner un documentaire sur la phytothérapie, produit par France 5, d’une durée proche de 53 minutes, et qui montre les différents points de vue sur le sujet.

Portez vous bien et à une prochaine fois !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s