Qu’est ce que la naturopathie ?

baehaki-hariri-364652-unsplash.jpg

Ce premier article va exposer les grandes généralités sur ce qu’est la naturopathie, sur ce qu’elle n’est pas et de la comparer à ce qui existe dans le domaine des différentes médecines.

Je vous invite à voir ses applications et ce qu’elle peut vous apporter.

 

Les origines

La naturopathie est reconnue par l’OMS comme médecine traditionnelle au même titre que l’Ayurvéda (la médecine traditionnelle en Inde) et la médecine traditionnelle chinoise.

Au début de 20ème siècle, Benedict LUST et John M. SCHEEL définissent l’étymologie de « Naturopathy » qui se traduit par le « chemin de la nature ».

En 1935, c’est le français Pierre-Valentin MARCHESSEAU (père de la naturopathie en France) qui donne la signification de « Naturopathie » : « Ressentir la nature ».

L’OMS définit la naturopathie de la façon suivante :  Ensemble de méthodes de soins visant à renforcer les défenses de l’organisme par des moyens considérés comme naturels et biologiques .

La FENA (Fédération Nationale) a défini cette médecine traditionnelle de façon plus étoffée : Fondée sur le principe de l’énergie vitale de l’organisme, la naturopathie rassemble les pratiques issues de la tradition occidentale. Elle vise à préserver et optimiser la santé globale de l’individu, sa qualité de vie, ainsi qu’à permettre à l’organisme de s’auto-régénérer par des moyens naturels.

Mais ce n’est pas …

Un naturopathe n’est pas médecin, ne peut pas prescrire de traitements médicamenteux et encore moins faire de diagnostique médical. Il n’est pas habilité à faire des actes médicaux ou para-médicaux tels que des prises de sang ou tout autre soin faisant l’objet d’une prescription médicale. Ce champ d’action est réservé à la médecine allopathique.

En cas d’urgence vitale, la médecine allopathique est la solution ainsi que pour toutes les pathologies « lourdes ». L’approche médicale a parfois tendance à « oublier » la personne au profil des symptômes de la maladie que celle-ci subit.

La médecine douce (homéopathie, phytothérapie, acupuncture , …) est un autre versant du soin qui va s’axer sur d’autres valeurs proches de la naturopathie. La personne est au centre de ses préoccupations et elle utilise des procédés naturels pour les soins. Au même titre que la médecine allopathique, elle va traiter les symptômes plutôt en lien avec des pathologies fonctionnelles.

Les Fondementsravi-roshan-383162-unsplash

La naturopathie a 3 principes :

 

  1. Ne pas nuire et préserver la vie
  2. Prévenir les maladies
  3. Chacun est responsable de sa santé et de son bien-être

Pour mettre en application ces principes, le naturopathe fonde son activité sur 5 fondamentaux :

  1. Le vitalisme : il va évaluer l’énergie vitale de la personne
  2. L’humeurisme : il s’agit de l’étude de l’ensemble des liquides biologiques de cette personne
  3. L’hygiénisme : c’est la mise en avant de l’hygiène de base pour être en bonne santé.
  4. Le causalisme : c’est l’idée de comprendre les causes d’un symptôme.
  5. L’holisme : c’est la conception de l’humain comme un tout : corps, esprit, âme, énergie et psyché.

A partir de ces fondamentaux, le naturopathe déploie plusieurs techniques.

Les techniques principales sont :dave-contreras-190480-unsplash

  1. L’alimentation : il s’agit de faire un réglage individualisé sur les besoins alimentaires pour chaque individu.
  2. Les exercices physiques : les bienfaits du sport sont considérables sur le plan cardio-vasculaire, osseux, nerveux, … sans oublier le mental et l’émotionnel.
  3. La psychologie : il s’agit d’aider toute personne à gérer son angoisse, son anxiété et le stress à l’aide de certaines techniques : sophrologie, écoute active, relaxation, méditation, …

Si ces 3 techniques se révèlent insuffisantes, d’autres techniques peuvent être envisagées :

  1. Les techniques respiratoires : il est parfois intéressant de se recentrer sur sa respiration à travers différentes activités (yoga, arts martiaux, Qi gong, …). En complément de ces techniques, certains matériels peuvent faciliter cette démarche en assainissant l’air ambiant : le bol d’air Jacquier, le diffuseur d’huiles essentielles et le générateur d’ions négatifs en sont des exemples.
  2. L’hydrologie : c’est l’ensemble des traitements par l’eau sous toutes ses formes (local, général, lavements, externes, internes, …). Ses applications remontent à l’antiquité.
  3. Techniques manuelles : pour le naturopathe, sa compétence se limite au massage bien-être tel que le massage californien, suédois ou ayurvédique par exemple. Toute manipulation faisant l’objet d’une prescription médicale est la compétence d’un kinésithérapeute ou d’un ostéopathe.
  4. La réflexologie : le concept est que certaines parties du corps reflètent d’autres zones corporelles plus éloignées. Ainsi, une simulation de la voute plantaire se répercute au niveau de plexus solaire par exemple. Le naturopathe va le plus souvent exercer la réflexologie au niveau des pieds, des oreilles et du nez.
  5. La phytologie : c’est l’utilisation des plantes sous toutes ses formes, par voie interne (infusion, décoctions, …) et externes (cataplasme, compresses). L’aromathérapie découle de la phytothérapie. On parle d’ailleurs de phyto-aromathérapie. Il s’agit de l’utilisation des essences et huiles essentielles pour prodiguer des soins.
  6. Les techniques énergétiques : l’objectif est de renforcer une force vitale déficiente. Le magnétisme est la plus connue.
  7. Les techniques vibratoires : se sont des techniques autour des sons et des couleurs qui peuvent être complémentaires.

Les cures

katherine-hanlon-242211-unsplash

Le naturopathe vous proposera des cures personnalisées, à l’aide des techniques proposés ci-dessus, afin de retrouver une bonne santé. Elles se présentent dans l’ordre suivant :

  1. La cure de désintoxication : le but est d’aider l’organisme à se nettoyer et à le purifier de toutes les toxines accumulées.
  2. La cure de revitalisation : le but est de recharger l’organisme, lui redonner une force vitale. Cette cure peut être envisagée avant la cure de désintoxication si la force vitale est faible.
  3. La cure de stabilisation : cette dernière étape consiste à maintenir sa force vitale au plus haut.

Les pratiquants d’arts martiaux parlent de leur discipline comme d’un art de vivre. La naturopathie peut être envisagée comme telle car elle recherche le maintient de l’équilibre afin de garder santé, vitalité et bien être dans touts les domaines de la vie.

2 commentaires sur “Qu’est ce que la naturopathie ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s